Il est impératif de recréer de la valeur, selon le nouveau président de l’Ania

Le nouveau président de l’Ania Jean-Philippe André a insisté sur la très forte augmentation des coûts des matières premières agricoles, des emballages et des transports, à quelques semaines de l’ouverture des négociations commerciales.

Jean-Philippe André, fraîchement élu à la tête de l’Ania pour succéder à Richard Girardot, a réservé sa première prise de parole à la presse spécialisée le 15 septembre. « Président opérationnel », a-t-il souligné puisqu’il est aussi à la tête de la filiale française du confiseur allemand Haribo, Jean-Philippe André s’est inscrit dans la ligne de ses prédécesseurs.