Prix des œufs : les discussions dans l’impasse avec plusieurs enseignes

02.02.2022 - 17:02
-
YG (Agra Presse)
-
Devant le blocage des négociations commerciales, la CFA (aviculteurs, FNSEA) a appliqué le 20 janvier leur menace de « name and shame » : Auchan, Carrefour, Casino et Aldi seraient les plus réticents à répercuter la flambée de l’alimentation animale.

Estimant qu’une revalorisation du prix des œufs est « indispensable pour la survie des producteurs », la CFA (aviculteurs, FNSEA) a mis à exécution, le 20 janvier, sa menace de « name and shame » : « C’est avec Auchan, Carrefour, Casino et Aldi que cette situation inquiétante pour les éleveurs est la plus difficile », pointe l’association spécialisée dans un communiqué. En pleines négociations annuelles, les producteurs affirment qu’une hausse de 2 ct par œuf (4 centimes d’euro en bio) est « nécessaire pour prendre en charge [la] hausse des coûts de production ».