Irlande du Nord : Londres reconnaît un « effort » de l’UE mais veut davantage

Le secrétaire d’Etat britannique David Frost a reconnu le 15 octobre à Bruxelles l' « effort » consenti par l’UE pour atténuer les tensions en Irlande du Nord, attribuées aux difficultés d’approvisionnement post-Brexit, mais des divergences demeurent. Le responsable britannique chargé du Brexit s’est rendu à Bruxelles pour discuter, pour la première fois, de l’offre de la Commission européenne dévoilée la veille par le commissaire Maros Sefcovic, son homologue au sein de l’UE.