Royaume-Uni/Nouvelle-Zélande : Londres conclut un accord commercial avec Wellington

Le Royaume-Uni a conclu, après celui avec l’Australie, son plus grand accord commercial post-Brexit avec la Nouvelle-Zélande, permettant aux viandes bovine et ovine néo-zélandaises d’accéder librement à son marché avec une suppression progressive des quotas et des droits de douane. Une nouvelle fois, cet accord inquiète le monde agricole britannique et irlandais en raison des risques de distorsions de concurrence.

Après l’Australie il y a quelques mois, le Royaume-Uni vient de conclure le 20 octobre un accord commercial de principe avec la Nouvelle-Zélande qui viserait notamment à octroyer un accès libre à son marché aux viandes bovine et ovine néo-zélandaises avec une suppression progressive des quotas et des droits de douane en quinze ans. Selon cet accord, durant la première décennie, un contingent transitoire exempt de droits sera mis en place pour le bœuf néo-zélandais, il augmentera par tranches annuelles égales, passant de 12 000 t la première année à 38 820 t la dixième année.

Mots-clés