Budget européen : un « lourd débat » se profile pour la Pac… y compris en France

La fixation du prochain cadre financier pluriannuel de l’UE va nécessiter un « lourd débat » sur la politique agricole commune et sur le soutien aux régions européennes les plus pauvres, selon Jean-Claude Juncker. Si le président de la Commission de Bruxelles est hostile à des « coupes sanglantes » dans ces deux domaines et s’il envisage de proposer une augmentation des contributions des Vingt-sept, son commissaire au budget avertit qu’il faut s’attendre à des « coupes impressionnantes dans certains grands programmes ». En France, le gouvernement est soupçonné de ne plus être l’ardent défenseur du budget de la Pac qu’ont toujours été ses prédécesseurs.

La Commission européenne a eu le 10 janvier un premier échange de vues sur le cadre financier pluriannuel post-2020 de l’UE, dossier qui va donner lieu dans les prochains mois à « un lourd débat sur la politique agricole commune et sur les fonds de cohésion (soutien des régions les plus pauvres) », a admis son président, Jean-Claude Juncker, lors d’une conférence organisée deux jours auparavant à Bruxelles. Il a toutefois dit son aversion à l’idée de « coupes sanglantes » dans ces deux domaines qui représentent actuellement plus des deux tiers des dépenses.

Mots-clés