De la ferme à la table : le Parlement européen soutient les objectifs ambitieux de Bruxelles

Malgré les remous qui ont précédé le vote, le Parlement européen a finalement validé sa position sur la stratégie de la Ferme à la table confirmant les objectifs fixés par la Commission européenne.
European Union, 2021
Chahutée mais finalement adoptée, la position du Parlement européen sur la stratégie De la ferme à la table confirme les grands objectifs fixés par la Commission européenne pour rendre la chaîne alimentaire de l’UE plus durable. « À aucun moment, nous avons prétendu que cette transition se ferait sans coûts et sans nécessité d’adaptation », a admis la commissaire européenne à la Santé Stella Kyriakides qui rappelle néanmoins que les études d’impact publiées à ce jour restent extrêmement partielles et ne prennent pas en compte les gains que pourraient apporter les propositions de Bruxelles sur l’étiquetage, le contrôle des importations ou les nouvelles technologies.

Malgré les remous qui ont précédé le vote, le Parlement européen a finalement validé (par 452 voix contre 170 et 76 abstentions), le 19 octobre dans la soirée, sa position sur la stratégie de la Ferme à la table confirmant les objectifs fixés par la Commission européenne. Et même s’il n’a aucune portée légale, ce rapport envoie un signal à la Commission européenne. Les débats houleux qui ont animé les discussions avant l’adoption du texte, autour de la question des études d’impact en particulier, n’ont pas dénaturé le texte sur le fond.