Elisabeth Lacoste, directrice de la CIBE : « Le sucre importé doit respecter la réciprocité »

13.01.2022 - 17:32
-
(RM)
-
Dans un entretien accordé à Agra Europe, Elisabeth Lacoste, directrice de la Confédération internationale des betteraviers européens (CIBE), dénonce les accords de libre-échange conclus par l’UE qui fragilisent les producteurs européens en accordant des concessions toujours plus importantes aux pays tiers notamment d’Amérique centrale. Cette situation, explique-t-elle, entraîne ainsi une concurrence déloyale en raison d’une divergence des normes de production.

Agra Europe : L’UE ne cesse d’accorder de nouvelles concessions d’accès à son marché du sucre notamment aux pays d’Amérique centrale, comment les producteurs européens peuvent-ils préserver leurs intérêts face à ces menaces ?

Elisabeth Lacoste : Il est clair que le sucre a été une monnaie d’échange dans de nombreux accords de libre-échange de l’UE, notamment avec les pays d’Amérique centrale. Ceci doit cesser. Les concessions accordées sont sans lien avec les besoins européens et font pression sur notre marché.