Côte d'Ivoire

L'agriculture vivrière ivoirienne en cours de restructuration

03.03.2014 - 08:00
-
(CR)
-
Face aux pressions démographiques et aux importations croissantes, les pouvoirs publics et la communauté internationale appellent au soutien des productions vivrières locales.

LES investissements agricoles massifs ont mis sous le feu des projecteurs la Côte d'Ivoire, comme d'autres pays africains : Louis Dreyfus Commodities en 2013 dans la filière rizicole, Cémoi dans la filière cacao. Parallèlement à cette agriculture florissante et à grande échelle, l'agriculture vivrière, qui nourrit en partie les vingt millions d'Ivoiriens et qui couvre 96% de la surface agricole utile du pays, reste fragile. La Côte d'Ivoire importe 50% de sa consommation de riz, aliment de base des populations.