L’Anses travaille tous les jours avec ses homologues européens

06.02.2012 - 14:01
-
Rédaction Agra Presse Hebdo
-

«Depuis quelques années, les progrès scientifiques ont permis d’être plus réactif dans la lutte contre les maladies infectieuses », explique Stéphan Zientara, directeur de l’unité de recherche mixte en virologie à l’Anses (agence nationale de sécurité sanitaire). De fait, l’émergence du virus Schmallenberg est récente (les premiers symptômes ont été observés courant été-automne 2011) et pourtant les recherches ont déjà avancé. Le virus touche principalement les élevages ovins (92%) et minoritairement les élevages bovins (4%) et caprins (4%).