Amérique du Sud

L’Argentine joue sur ses taxes pour doper la compétitivité de son agroalimentaire

Les taxes de l’Argentine sur les exportations de soja, de maïs et de viandes ont un impact majeur sur les coûts des producteurs et la rentabilité du négoce à l’étranger. La suppression récente de ces droits de douane sur les produits laitiers montre une certaine ouverture d’un gouvernement qui promeut la création de valeur ajoutée sur place. Le niveau de ces taxes à l’exportation de poulet et de bœuf pourrait évoluer. Décryptage depuis Buenos Aires.
L’existence depuis 2003 de lourdes taxes sur les exportations de fèves de soja et de maïs grain, dont le niveau actuel est de 35% et 20% respectivement, abaisse d’autant leur valeur locale, en Argentine. Quand la tonne de soja vaut 350 euros prix Fob Golfe du Mexique, par exemple, elle est cotée 250 euros à Buenos Aires.
Mots-clés