Perspectives de marché 2011/2012

Marché « tendu » pour les céréales et « incertitudes » pour le lait

Dans un souci de transparence, comme Dacian Ciolos, le commissaire à l’agriculture, en avait pris l’engagement en juin dernier devant les ministres de l’agriculture du G20, la Commission de Bruxelles vient de rendre publiques pour la première fois ses prévisions à court terme pour les principales matières premières agricoles européennes. Un exercice qu’elle entend répéter trois fois par an et qui sera complété par un bilan céréalier mensuel. Le premier bulletin sur les céréales sera disponible fin octobre. Ces perspectives 2011/2012 sont basées sur les analyses des experts des services de la direction générale de l’agriculture de la Commission. Avec une production de 277,8 millions de tonnes, il est prévu que le marché céréalier reste « tendu » d’ici la fin de la présente campagne avec des stocks en baisse sensible. Des inquiétudes pointent également dans le secteur laitier en raison de certains impondérables climatiques et économiques, le secteur restant largement tributaire de l’évolution de la situation sur le marché mondial.
Produits laitiers
Les services de la Commission considèrent que les perspectives dans le secteur laitier sont sujettes à nombre d’impondérables, liés en particulier à l’environnement macro économique général – spécialement, la croissance économique de l’UE-27 et des grands pays importateurs de produits laitiers – aux conditions climatiques et aux évolutions du marché des matières premières et des principaux pays fournisseurs.
Mots-clés