OMC : un programme de travail pour évaluer l’impact des mesures sanitaires

À l’occasion de la dernière réunion du Comité des mesures sanitaires et phytosanitaires (SPS) de l’Organisation mondiale du commerce (OMC) des 15 et 16 juillet, 29 membres (dont les États-Unis, l’Argentine, le Japon, l’Australie, le Canada ou encore la Nouvelle-Zélande) ont appelé dans le cadre d’une déclaration, à examiner l’impact des mesures SPS à la fois sur le changement climatique, la perte de biodiversité, la durabilité des systèmes alimentaires ou encore la sécurité alimentaire.