Pac : « Il fallait tout faire pour modifier le projet de Phil Hogan », selon Michel Dantin

12.04.2019 - 08:00
-
(FXS)
-
Sur le fond, les propositions de la Commission de Bruxelles auraient dû être rejetées en bloc, mais il fallait tout faire pour les modifier, estime Michel Dantin (groupe du Parti populaire européen, PPE), qui dresse, dans un entretien avec Agra, le bilan des votes de la commission de l’agriculture du Parlement européen (Comagri) sur les projets de règlements pour la prochaine Pac (1). Des votes qui, selon lui, remettent de l’économie dans ces textes sans pour autant négliger l’environnement. Certes, l’Assemblée plénière n’est pas en mesure de voter sur les rapports de la commission parlementaire avant les élections européennes du mois prochain, mais aurait-il été normal que les élus sortants « gravent dans le marbre » une politique aussi importante pour l’Europe et son avenir, se demande l’eurodéputé français, qui lui-même, n’est pas candidat pour la prochaine législature.

Les propositions de la Commission européenne pour la prochaine Pac comportent un véritable risque de renationalisation et érodent sérieusement le pouvoir législatif du Parlement européen. N’aurait-il pas été préférable de les rejeter purement et simplement, option à laquelle vous étiez, semble-t-il, favorable initialement ?

Mots-clés