Pac : les discussions restent entravées par l’absence de visibilité budgétaire

Le chemin à parcourir pour les ministres de l’agriculture de l’UE pour parvenir à une position commune sur la Pac reste long. Même si, malgré leurs réticences initiales, ils soutiennent désormais globalement le nouveau modèle de mise en œuvre proposé par la Commission européenne, leurs désaccords restent nombreux sur l’ambition environnementale du texte et son caractère commun. Mais surtout, c’est l’absence de visibilité sur les moyens financiers dont ils disposeront qui bloque l’avancée des négociations entre les États membres. Un accord politique sur le cadre financier pluriannuel de l’UE pourrait être trouvé à l’automne 2019. Les choses pourraient alors s’accélérer.

Malgré un rythme de travail élevé au cours des derniers mois, la présidence autrichienne du Conseil n’a pu que présenter un rapport d'avancement des travaux sur l’avenir de la Pac lors de la réunion des ministres de l'agriculture de l'UE le 17 décembre à Bruxelles. Et non pas, comme elle a pu l’espérer, une position commune des États membres. La faute à l’absence de visibilité sur le futur cadre financier de l’UE. Sans connaître les enveloppes budgétaires dont ils disposeront, difficile pour les ministres de se prononcer définitivement sur la réforme de la Pac.

Mots-clés