Pac : simplifier le développement rural et le verdissement, priorités des Vingt-huit

Les experts agricoles des États membres poursuivent leurs travaux en vue d’aboutir à un compromis sur les grandes orientations de la future Pac d’ici la réunion des ministres de l’agriculture de l’UE le 19 mars. Si les États membres semblent soutenir le nouveau dispositif de paiements verts – basé sur une nouvelle conditionnalité plus ambitieuse et des mesures volontaires –, ils s’inquiètent de la complexité de sa mise en œuvre pour les administrations nationales. Pour le développement rural, les États membres souhaitent surtout simplifier les règles, notamment pour la préparation des programmes et leur suivi, devenues trop lourdes.

Après s’est penchés sur les questions des paiements directs et l’organisation commune des marchés (1), les experts agricoles des États membres de l’UE ont discuté le 12 février, en Comité spécial agricole (CSA), de deux autres volets de la future réforme de la Pac : les paiements « verts » et le développement rural.