Négociations commerciales : Egalim 2 à l’épreuve de l’inflation

Dans le cadre du Plan de résilience, le gouvernement demande de « nouvelles négociations commerciales » pour répercuter l’inflation, accentuée par la guerre en Ukraine. Sans prendre de mesures réglementaires, il compte sur les mécanismes des lois Egalim pour faire évoluer les tarifs.

Comme annoncé lors de la présentation du plan de résilience, le gouvernement a réuni, le 18 mars, les acteurs de la chaîne alimentaire pour demander aux industriels et aux distributeurs de « se remettre autour de la table » et revoir le contenu des contrats conclus lors des négociations commerciales.