Maïs

Ambiance toujours pesante, affaires rares

Le marché du maïs s’est, ces derniers temps, laissé tirer à la baisse par le blé fourrager en affichant cependant une certaine résistance. Il a même enregistré une pointe de fermeté ponctuelle au nord de la Loire, à la faveur d’un retour de l’intérêt acheteur. Les fabricants d’aliments du bétail et les amidonniers ont en effet cherché à ajuster leurs positions sur la période de soudure. Les transactions restent cependant peu fréquentes. Mais les volumes disponibles sont encore conséquents et cela n’est pas pour faciliter la tenue des prix.