Artificialisation : de plus en plus de locaux vacants

27.03.2020 - 08:00
-
MN
-

Depuis les années 1990, le secteur des surfaces commerciales, arrivé à maturité, perd du rendement, a indiqué Pascal Madry, directeur de l’Institut pour la ville et le commerce, lors du congrès de la Section nationale des propriétaires ruraux (SNPR) de la FNSEA le 13 mars. Pour compenser la baisse du ratio de rentabilité, les ouvertures de magasins ont augmenté. « On arrive à la fin de ce mécanisme. De plus en plus de locaux commerciaux sont vacants. » La crise de suroffre se matérialise par des fermetures de magasins.