Laurent Duplomb, agriculteur et sénateur L

« Au nom de la souveraineté, il faut accepter certains effets de l’agriculture sur la planète »

08.05.2020 - 08:00
-
Propos recueillis par Ivan Logvenoff
-
Laurent Duplomb, sénateur de Haute-Loire et auteur du rapport intitulé « La France, un champion agricole : pour combien de temps encore ? », a été missionné par le président du Sénat au début de la crise pour faire le point sur le secteur agricole. Pour Agra Presse, il explique comment retrouver la souveraineté alimentaire par la compétitivité des filières, sans craindre de questionner la transition écologique.

Quelles ont été les principales conclusions de l’analyse que vous a demandée Gérard Larcher ?

Ce rapport n’a concerné que les dix premiers jours, mais ses conclusions se sont confirmées par la suite. Il y a eu une modification importante des pratiques des consommateurs, qui se sont concentrés sur les produits basiques, comme le lait, la farine, en délaissant les produits à forte valeur ajoutée, souvent vendus à la coupe, pour aller vers les produits emballés.