Bio : les Régions héritent de la charge de l’aide au maintien

22.09.2017 - 08:00
-
CR, MR
-
À l’occasion de sa visite au salon Tech & bio le 20 septembre, le ministre de l’Agriculture Stéphane Travert a déclaré que son ministère ne cofinancera plus l’aide au maintien à l’agriculture bio. Charge aux collectivités locales, les Régions en tête, de prendre le relais si elles le souhaitent, sur cette aide jusqu’alors soutenue exclusivement par l’État. L’Agence bio estime que la filière a « moins besoin des aides au maintien, au vu du marché », mais qu’il serait « risqué » de les supprimer. L’annonce intervient dans un contexte de surconsommation des budgets européens. La même semaine, un Comité Etat-Régions lançait les négociations sur la répartition du transfert du premier vers le deuxième pilier, et notamment sur la part qui sera réservée aux aides bio.

Le ministre de l’Agriculture Stéphane Travert a annoncé lors de sa visite au Salon Tech & Bio à Bourg-Lès-Valence (Drôme) le 20 septembre que le cofinancement des aides bio par le ministère se concentrera uniquement sur les aides à la conversion à partir de 2018. Il ne cofinancera plus les aides au maintien. « Les Régions pourront continuer de financer des aides au maintien sur de nouveaux contrats, mais elles devront le faire en responsabilité et sans mobiliser des crédits du ministère », a annoncé Stéphane Travert.

Mots-clés