Sécurité alimentaire

Bruxelles fait le ménage dans les allégations de santé

La Commission européenne a donné son feu vert à une liste de 222 allégations de santé qui pourront désormais apparaître sur les étiquettes, emballages ou publicités des produits alimentaires. À partir de décembre 2012, les autres allégations (hormis celles en cours d’examen) seront interdites.
La Commission européenne a adopté le 16 mai une liste de 222 allégations de santé assorties des conditions de leur utilisation qui pourront désormais figurer sur les emballages, les étiquettes ou les publicités de produits alimentaires dans les 27 pays de l’Union européenne. Parmi les allégations ayant obtenu le feu vert de Bruxelles : « Renforce les défenses naturelles de l’organisme », « favorise le transit intestinal », « sans sucres ajoutés », « le calcium contribue à améliorer la densité osseuse ».