Calamités agricoles déclarées en Guadeloupe et en Martinique

Après la Martinique, la Guadeloupe a obtenu la reconnaissance de l’état de calamité agricole pour sécheresse exceptionnelle au printemps. Avec des pertes de récolte estimées à 19,8 M€.

L’ensemble de la Guadeloupe a obtenu la reconnaissance de l’état de calamité agricole pour cause de sécheresse exceptionnelle ayant sévi « d’avril à mai 2020 », informe la Daaf du territoire d’outre-mer sur son site web. Le préfet de région a signé l’arrêté préfectoral correspondant le 31 août, les agriculteurs sinistrés ont jusqu’au 12 octobre pour déposer leurs déclarations de dommages.

Mots-clés