Diagnostic

« C’est la fin d’un cycle »

La Saf a mené sa réflexion à partir d’une photographie précise de la population agricole et de son environnement local et mondial. Bilan : la combinaison du premier, en restructuration, et du second, en mutation, donne lieu à une instabilité et à un manque de visibilité exacerbé par un droit devenu « trop bavard ».
Jusqu’ici tout va bien. « Nous sommes à l’aube d’un changement. C’est la fin d’un cycle, il nous faut réinventer les outils et les modèles ». Pour Laurent Klein, président de la Saf et lui-même agriculteur dans le Bas-Rhin, ce constat découle d’abord de la « restructuration complète » du groupe social formé par les agriculteurs. Les résultats du recensement agricole, parus en septembre 2011, montrent en effet que la France a perdu un quart de ses exploitations et un peu plus d’un cinquième de ses effectifs entre 2000 et 2010.