Analyse

Comment les géants du négoce se renouvellent

27.09.2019 - 08:00
-
JCD
-
Un quatuor historique domine le négoce international de grains. Ce sont trois américains et un européen : Archer Daniels Midland (ADM), Bunge, Cargill, et Louis Dreyfus Company (LDC), surnommés les ABCD. S’ils continuent de jouer un rôle majeur, leur ciel s’est assombri. Selon une étude d'Unigrains, le trading « ne paie plus » : les marchés connaissent une phase de prix bas, le secteur devient très concurrentiel, de nouvelles menaces apparaissant avec la digitalisation du commerce. En pleine zone de turbulences, les ABCD changent de modèle d’entreprise. La stratégie commune est une intégration vers l’aval de plus en plus poussée, dont le rachat du français Neovia par ADM est un exemple récent.

« Le négoce international, ça ne paye plus ! » Une récente étude d’Unigrains dresse ce constat guère nouveau pour les géants du secteur. Depuis le début de la décennie, les fameux ABCD voient leurs profits chuter. Cette mauvaise passe les conduit à une réinvention profonde. Ils cherchent à s’assurer des débouchés pour leurs commodités, à se positionner sur des segments à meilleure valeur ajoutée. Leur stratégie vise l’intégration vers l’aval. Avec une accélération lors des cinq dernières années, signale Unigrains.

Mots-clés