Lutte contre les insectes

Confusion sexuelle : un moyen de lutte efficace mais coûteux

La confusion sexuelle, en viticulture et en arboriculture, est une alternative intéressante aux insecticides dont l’efficacité diminue. Deux conditions sont cependant nécessaires pour assurer son développement : des actions collectives portant sur de grandes surfaces et des aides pour compenser un surcoût sensible.
La confusion sexuelle, méthode utilisant les phéromones pour détourner les insectes nuisibles mâles des insectes femelles, a fait ses preuves en France et en Europe, a expliqué Denis Thiery, entomologiste à l’Inra de Bordeaux, lors d’une conférence à Paris le 16 novembre.
En Allemagne, la méthode est très largement utilisée par les viticulteurs (sur 61 000 ha), alors qu’en France elle peine à se développer (22 000 ha) tout comme en Italie (11 800 ha) ou en Espagne (8 000 ha), selon les chiffres de la firme BASF qui vend les phéromones.
A