Des résultats qui pourraient justifier de revoir les procédures d’évaluation (Efsa)

09.07.2012 - 19:33
-
Rédaction Agra Presse Hebdo
-

L’Autorité européenne de sécurité des aliments (Efsa) a estimé dans un avis du 27 juin que les éléments apportés par l’Italie (étude APEnet) mettant en cause certains insecticides néonicotnoïdes (notamment le fipronil matière active du Régent de BASF) utilisés pour la protection des cultures de maïs dans la disparitions des colonies d’abeilles n’étaient pas suffisant. À la demande de l’Italie, la Commission européenne avait saisi l’Efsa sur cette question.