Fiscalité

DPA-DPI : une réforme plutôt bien accueillie par les professionnels

10.12.2012 - 17:35
-
(FG) (MG)
-
La réforme de la fiscalité agricole, au sein du projet de loi de finances rectificative pour 2012, proposant de refondre le système des dotations pour aléas (DPA) et déductions pour investissements (DPI), était attendue par les professionnels de l’agriculture. Entre un endettement à court terme élevé dans les exploitations, et la capacité de constituer une épargne d’assurance plus facilement, cette réforme devrait avoir des effets positifs. Cependant quelques bémols apparaissent.
«Les exploitations agricoles en France sont globalement suréquipées, avec 30% des charges d’exploitation liées au machinisme en moyenne, contre 15 à 20% outre-Atlantique ou outre-Rhin », explique Stéphane Gérard, président de la FNCuma. Selon lui, en 2009, la chute des cours des céréales a obligé l’Etat à injecter de la trésorerie dans les exploitations agricoles en raison de leur fort endettement à court terme.