Face aux annulations, les salons demandent l’oreille du ministre

04.09.2020 - 08:00
-
YG, MR
-
Après la Foire de Châlons, c’est au tour du Sommet de l’élevage de voir son édition 2020 annulée. Dans le flou sur leur avenir, les organisateurs de salons agricoles regrettent de ne pas avoir été encore reçus par leur nouveau ministre de l’Agriculture, depuis sa nomination en juillet.

« Compte tenu de la reprise de la circulation du virus, le préfet du Puy-de-Dôme n’a pas répondu favorablement à notre demande de dérogation », a indiqué le commissaire général du Sommet de l’élevage, Fabrice Berthon, le 28 août à Agra Presse. La " jauge " limite pour organiser un événement est fixée à cinq mille personnes « à l’instant t », rappelle-t-il, or « nous avions besoin d’accueillir trente mille personnes par jour sur 170 000 m2 répartis dans plusieurs halls ».