Agrafil du 16 mai 2022

Liste Live

Confrontée à une grave sécheresse depuis deux mois, l’Inde a décidé le 14 mai, d’interdire les exportations de blé. Selon New-Delhi, «ces conditions climatiques allaient entraîner, pour la première fois en six ans, une baisse de la récolte de blé, d'au moins 5% par rapport à 2021 ». Quelque 110 Mio t avaient été récoltés l'an dernier. La mesure ne concerne que les exportations futures et non les contrats conclus avant le décret. Une décision surprenante alors que le pays avait indiqué vouloir...


En raison de l’invasion russe en Ukraine, «nous nous engageons à poursuivre l'approvisionnement alimentaire des Ukrainiens et à aider leurs agriculteurs à accéder aux intrants essentiels, notamment le carburant, les engrais, les aliments pour animaux et les semences» ont déclaré les ministres de l’Agriculture du G7 à l’issue de leur réunion des 13 et 14 mai à Stuttgart. En parallèle, ils ont aussi indiqué qu’ils aideront l’Ukraine à reprendre ses exportations agricoles (une initiative notamment...


Dans un communiqué paru le 13 mai, l'Autorité de la concurrence annonce que ses services d'instruction ont procédé, la veille, à «des opérations de visite et de saisie inopinées auprès d'entreprises suspectées d'avoir mis en œuvre des pratiques anticoncurrentielles dans le secteur de l’agrofourniture». L'Autorité précise que «ces interventions ne préjugent bien évidemment pas de la culpabilité des entreprises concernées par les pratiques présumées, que seule une instruction au fond...


Le ministre de l’Agriculture argentin Julián Domínguez a autorisé, le 12 mai, la culture commerciale de variétés de blé transgénique dites HB4. L’Argentine devient ainsi le premier pays au monde à autoriser la mise sur le marché d’un blé OGM. La culture de ces variétés était déjà autorisée en Argentine, mais uniquement à des fins de recherche, sur des surfaces dépassant toutefois 50 000 hectares. Un décret a été publié au Journal officiel et M. Domínguez en a fait l'annonce le 12 mai lors de l...


L'intervention de huit diplômés d’AgroParisTech, lors de la cérémonie de remise des diplômes le 10 mai, qui ont appelé «déserter» les professions de cadres dans les grandes entreprises et les services publics liés à l'agro-industrie, à l’agrofourniture et à la finance, a suscité un communiqué de la direction de l’école. «Nous ne sommes pas surpris par la diversité des points de vue exprimés au cours d'une cérémonie qui a duré trois heures, car ils traduisent l’ampleur des controverses engendrées...