Foncier

Haro sur l’artificialisation des terres agricoles, crient les notaires bretons

03.12.2012 - 13:36
-
(RA)
-
Dans un livre sur L’avenir du foncier en Bretagne qui vient de paraître, le Conseil régional des notaires alerte sur la disparition des terres agricoles : sur les dix dernières années, au moins 32 000 hectares de terres arables bretonnes ont disparu.

L’affaire est jugée assez grave pour que les notaires de la cour d’appel de Rennes s’en emparent pour faire un livre. Depuis une dizaine d’années, ils analysent l’évolution du marché de l’immobilier (prix, volumes, profils sociologiques des acteurs du marché etc.). Or, « la flambée des prix nous amène à constater que nos territoires bretons ne subissent pas tous les mêmes pressions. C’est pourquoi, il nous est apparu essentiel de faire une étude de fond », note le président du Conseil régional des notaires, Jean Dugor.