Interfel demande l’exonération de l’écotaxe pour la filière des fruits et légumes frais

Il en va de la compétitivité de la filière des fruits et légumes frais, estime Interfel qui, dans un communiqué daté du 8 avril, demande au gouvernement que la filière soit exonérée de l’écotaxe. En vigueur à partir du 1er octobre pour le transport des marchandises de plus de 3,5 tonnes, cette nouvelle taxe va « affaiblir encore davantage la production et la commercialisation des fruits et légumes frais, dont les zones de production sont réparties au cœur de nos territoires et souvent éloignées des principaux centres de consommation », déplore l’interprofession.
Mots-clés