International

14.10.2016 - 08:00
-
Hervé PLAGNOL
-

Le ministre de l’Agriculture le confirme, toutes les interprofessions s’y attendent : le commerce extérieur agricole et agroalimentaire français ne sera pas bon cette année. Les exportations de blé tendre seront en retrait, celles de viande, sauf exception, plafonnent ou se réduisent, les ventes à l’étranger de marchés laitiers ne sont pas au top non plus, ni les ventes de vins. Il y a plusieurs explications : les productions nationales sont en retrait, nos concurrents européens sont plus pugnaces, les marchés étrangers sont moins demandeurs.