Facteurs de production

La filière du maïs mobilisée pour tenir bon dans la course mondiale

La filière du maïs est mobilisée pour tenir bon dans la course mondiale, ont montré les journées de Maïz’Europ (marque ombrelle des associations professionnelles autour des producteurs), qui se sont tenues les 8 et 9 septembre à Pau. Ces deux journées ont mis en avant les leviers d’actions techniques (techniques culturales, recherche génétique, irrigation, etc.) permettant au maïs français de rester dans la course, parfois en tête du peloton.
C’est sous le thème de « + 1 tonne à l’hectare, possible tout de suite », que se sont tenues les deux journées organisées les 8 et 9 septembre à Pau par Maïz’Europ, la signature commune des associations professionnelles gravitant autour des producteurs de maïs.
« Nous avons mis en avant les facteurs de production à mobiliser » pour rester dans la course, a indiqué Christophe Terrain, président de l’Association générale des producteurs de maïs (AGPM), à la député-maire de Pau, en guise de conclusion des deux journées.