La modeste contribution française au défrichage de l’Amazonie

06.03.2020 - 08:00
-
Tanguy Dhelin
-

De par sa présence en Guyane, la France participe elle aussi à la déforestation de l’Amazonie. Le schéma d’aménagement régional actuellement en place prévoit de doubler la SAU de ce territoire. « Pour doubler la SAU, il faut augmenter la surface agricole de 1 000 ha/an. C’est ce que vise le plan stratégique de développement que nous élaborons pour 2020-2025. Dans les faits, nous sommes un peu au-dessous de ce chiffre », explique Patrice Pierre, secrétaire général de l’Etablissement public foncier et d’aménagement de la Guyane (Epfag) qui joue le rôle de Safer en Guyane.