L’AFBV demande que le grand emprunt profite à la recherche sur les biotechnologies

26.10.2009 - 21:33
-
Rédaction Agra Presse Hebdo
-

L’Association française des biotechnologies végétales (AFBV), créé en juin dernier et qui réunit chercheurs et professionnels agricoles, demande que le grand emprunt lancé par la France serve, entre autres, à investir dans la recherche sur les biotechnologies végétales. Dans un communiqué du 22 octobre, l’association estime que l’agriculture française « est confrontée à un inquiétant problème de baisse de compétitivité, à la nécessité de trouver des alternatives à la protection chimique des cultures et à une contribution énergétique encore insuffisante ».