Mon 810

L’AGPM va déposer un recours contre l’interdiction du Mon 810

C’est une mesure conservatoire « visant à interdire temporairement la culture du maïs Mon 810 sur le territoire national » qui a fait l’objet d’un arrêté le 16 mars, publié le 18 mars au Journal officiel, à la demande du ministère de l’Agriculture. Tenant son conseil d’administration le 21 mars, l’Association générale des producteurs de maïs (AGPM) a immédiatement indiqué qu’elle souhaité introduire un recours devant le Conseil d’Etat afin de faire, à nouveau, invalider cet arrêté.
Après le dépôt le 16 mars par le ministère de l’Agriculture d’un arrêté introduisant une mesure conservatoire, pour interdire la mise en culture du maïs Mon 810 en France, les réactions ne se sont pas fait attendre. D’un côté, l’AGPM compte déjà attaquer cette décision, par un recours devant le Conseil d’Etat, alors que de l’autre, les anti-OGM évoquent déjà des faiblesses dans cette mesure d’interdiction.