Filières alimentaires

Le gouvernement fait de la compétitivité sa priorité

Le gouvernement socialiste dirigé par Jean-Marc Ayrault place la compétitivité en tête des objectifs de sa politique concernant les filières agricoles et alimentaires. Le coup d’envoi d’une série de réunions régionales visant à préparer sa politique a été donné le 25 septembre. Une orientation jugée plutôt positivement mais des représentants agricoles se méfient de ce qui se prépare en amont, pour les exploitations agricoles : des projets d’alourdissement de taxes et de contraintes renforcées qui n’amélioreront pas la compétitivité de l’agriculture elle-même.
Compétitivité ! Le mot, appliqué à l’industrie et aux filières agroalimentaires, est répété inlassablement. Qu’il s’agisse des ministres Stéphane Le Foll ou Guillaume Garot et tout autant de François Hollande, la compétitivité, notamment pour les filières alimentaires, est devenue la priorité du gouvernement de gauche. Laurent Fabius lui-même, qu’on n’aurait pas attendu sur cette thématique, est intervenu le 24 septembre aux États-Unis pour représenter et défendre l’industrie agroalimentaire française (lire encadré page 4).