Le gouvernement veut relever le plafond de prélèvement de loups

Après deux ans d’expérimentation, les pouvoirs publics veulent installer un cadre « pérenne » de gestion du loup, via deux arrêtés en consultation publique jusqu’au 13 septembre. Mesure phare : le relèvement du plafond de prélèvement à 19 % de la population lupine, contre 17 % auparavant.

Dans un projet d’arrêté en consultation publique jusqu’au 13 septembre, le gouvernement prévoit de fixer à 19 % le pourcentage maximal de loups pouvant être tués chaque année (+2 % si ce seuil est atteint en cours d’année), contre 17 % aujourd’hui (+2 %). Dans ce nouveau cadre réglementaire, si le plafond de 19 % venait à être atteint en cours d’année, seuls les tirs de défense simple resteraient autorisés dans la limite des 2 % supplémentaires.

Mots-clés