Marché des céréales

Les exportations françaises de blé tendre et de maïs se tassent

Le point mensuel de FranceAgriMer, suivant le conseil spécialisé des céréales du 9 janvier, a révélé une baisse des estimations d’exportations françaises de blé tendre et de maïs, permettant de détendre les stocks de fin de campagne. En revanche, les débouchés en blé dur et en orge sont plus ouverts. Enfin, l’annonce de mesures de financement pour soutenir la qualité sanitaire des céréales a fait débat.
Les stocks de report français en blé tendre sont attendus en hausse en fin de campagne à 2,293 millions de tonnes (Mt), contre 1,961 (Mt) estimé un mois plus tôt. « Un niveau de stock plus normal », selon Xavier Rousselin, responsable de l’unité marchés des grandes cultures chez FranceAgriMer. Cette situation s’explique par une baisse des utilisations de blé tendre, notamment en alimentation animale où 200 000 tonnes (t) de blé dur de « qualités hétérogènes » devraient être incorporées.