Les filières agricoles et alimentaires ont besoin de recruter

22.01.2016 - 08:00
-
L’équipe d’Agra Presse
-
Dans le défi français de la baisse du chômage, les filières agricoles et alimentaires ont un rôle à jouer. Leurs responsables professionnels se sont sentis concernés à plus d'un titre par le plan qu’a annoncé le chef de l’Etat le 18 janvier. Un François Hollande qui n’a pas hésité à citer l’agriculture. Constitués en majorité de PME ou de très petites entreprises, ces acteurs économiques acceuillent avec faveur les perspectives d’allégement des charges et de soutien à l’embauche.

À première vue, la situation de l’emploi en agriculture peut paraître paradoxale. Ce secteur qui peine à recruter et le fait savoir régulièrement, n’est pas – lorsqu’il est pris dans son ensemble et sur un temps long – un réservoir d’emploi pour la nation. C’est même l’inverse. Selon les chiffres du ministère de l’Agriculture, le nombre d’actifs en agriculture est passé de 1,319 million à 854 100 entre 2000 et 2013, soit une baisse de plus d’un tiers ! Cette érosion s’observe aussi bien chez les exploitants que chez les salariés.