Les normes de bien-être jugées inefficaces par l’OABA

15.10.2012 - 12:00
-
Rédaction Agra Presse Hebdo
-

« La législation en termes de bien-être animal est peu ou pas appliquée », a regretté Frédéric Freund, président de l’OABA (Œuvre d’assistance aux bêtes d’abattoirs), lors d’un débat sur la viande rouge organisée par l’Association française des journalistes agricoles (AFJA) le 9 octobre à Paris. Selon lui, c’est le constat établi par la Commission européenne. Il s’appuie notamment sur l’exemple du bien-être des poulets de chair. « Concrètement, les inspecteurs sont incapables de mesurer les indicateurs de bien-être », poursuit-il.