Les trois pistes de Didier Guillaume pour soutenir l’horticulture

Exonérations de charges, soutien à la communication et aides à la destruction de stocks ont été mis sur la table par le ministre de l’Agriculture pour venir en aide à la filière horticole. Après avoir perdu « plus de 200 millions d’euros depuis le 15 mars », les producteurs de la FNPHP estiment que ces mesures sont « insuffisantes ».

À l’issue de leur rencontre avec le ministre de l’Agriculture Didier Guillaume le 15 mai, l’interprofession horticole (Valhor) et la fédération des horticulteurs affiliée à la FNSEA (FNPHP) rapportent que trois pistes leur ont été proposées par la Rue de Varenne pour soutenir leur secteur.