Melon : une offre modeste qui tire les prix vers le haut

Les conditions climatiques en France et la baisse des importations, principalement issues du Maroc (-20% par rapport à 2014), limitent l'offre de melons sur le marché et expliquent des prix en légère progression par rapport à 2014, selon les données Agreste publiées le 12 juin. Les prix restent cependant légèrement inférieurs à la moyenne quinquennale. Malgré une baisse de 3% des surfaces (13 100 ha cultivés en 2015) par rapport à l'année dernière, la production ne devrait baisser que de 1%, à 242 600 t (-10% par rapport à la moyenne 2010-2014).

Mots-clés