Mesures de crise : le Parlement européen renforce les dispositifs en place et pousse pour de nouveaux

Le Parlement européen, en collaboration avec le Conseil, devait adopter le 19 juin des mesures renforcées par rapport aux propositions initiales de la Commission européenne permettant aux États membres de venir en aide, dans le cadre des programmes de développement rural, aux exploitations et entreprises agricoles les plus affectées par les conséquences de l’épidémie de coronavirus. Mais les eurodéputés maintiennent également la pression sur la Commission européenne pour qu’elle propose de nouvelles dispositions en faveur des secteurs de la viticulture et des fruits et légumes.

Le Parlement européen devait adopter le 19 juin en séance plénière de nouvelles règles temporaires modifiant les dispositifs d’aides dans le cadre des programmes de développement rural pour aider les agriculteurs à faire face aux conséquences de l’épidémie de coronavirus. La commission de l’Agriculture du Parlement européen avait déjà donné son feu vert, le 11 juin, à ces nouvelles dispositions visant à donner aux agriculteurs et aux petites et moyennes entreprises agroalimentaires un soutien financier plus important dans le cadre du second pilier.