Médicament vétérinaire

Mieux mobiliser les filières industrielles dans la pharmacovigilance

Pour suivre les problèmes d’usage liés aux médicaments vétérinaires, un dispositif de « pharmacovigilance » est en place depuis 2002 en France. Selon l’Anses, des efforts sont encore nécessaires pour que les filières industrielles (bovines, ovines, aviaires…) déclarent plus systématiquement les effets indésirables des médicaments.
Normalement, les médicaments prescrits par les vétérinaires soignent. Mais, en pratique, ils ont parfois des effets indésirables qu’il est important de surveiller, à l’échelle nationale, pour modifier si nécessaire leurs notices d’emploi ou leur autorisation réglementaire, voire les retirer du marché.