Anniversaire

Natura 2000, l’âge de raison

Une contestation de terrain, un coup d’arrêt politique, une condamnation communautaire. La directive Habitats, qui vient de fêter ses vingt ans, a connu une histoire haute en couleur pour un bilan en demi-teinte. Elle reste riche d’enseignements, notamment sur le plan sociologique.
«Nous nous sommes opposés au réseau Natura 2000, car au début le projet a été mal fait », se souvient Yves François, de la Chambre d’agriculture de l’Isère. Un exemple qui illustre les tensions qui ont pesé dans toute la France sur la création de ce réseau écologique destiné à enrayer le déclin de la biodiversité. « Les inventaires pour délimiter les zones Natura 2000 ont été faits sans prévenir les gens, poursuit Yves François. Alors qu’un noyau de 2 500 ha avait été délimité, la DDA a proposé d’en classer 6 000. Une volonté unilatérale.