Ni les industriels ni les associations environnementales ne sont satisfaits

La proposition de la Commission européenne pour limiter le recours aux biocarburants de première génération n’a satisfait ni les organisations de défense de l’environnement, ni les industriels du secteur. Les premiers estiment que les mesures proposées sont insuffisantes : « Les émissions de gaz à effet de serre résultant du déplacement de l’agriculture sur des terres forestières et des puits de carbones ne sont pas prises en compte dans le projet de la Commission », regrette notamment Oxfam France.