« Oui, l’esprit des EGA a été respecté », conclut Stéphane Travert

19.10.2018 - 08:00
-
MN
-
Lors du débat organisé le 11 octobre entre l’Association française des journalistes agricoles (Afja) pour la remise de son prix annuel et Stéphane Travert, qui était alors encore ministre de l’Agriculture, ce dernier a défendu la loi et son contenu. « L’esprit des EGA a été respecté », a-t-il affirmé. Cette rencontre avec la presse était pour lui l’occasion rappeler ses convictions à propos des syndicats agricoles, des suicides d’agriculteurs, des attaques de boucheries.

Lors de sa dernière rencontre avec la presse en tant que ministre de l’Agriculture, le 11 octobre avec l’Afja, Stéphane Travert a voulu affirmer la fidélité de la réforme des relations commerciales aux débats des États généraux de l’alimentation. Il estime que le cadre de la loi puis la concertation permettront de définir la notion de prix abusivement bas. Avec les indicateurs de coûts de production, « la loi fera en sorte que les filières aient les mains libres pour définir ce qu’est un prix rémunérateur ».