Etude

Pesticides et médicaments dans l’eau : viser des solutions pour le long terme

Les analyses réalisées par 60 millions de consommateurs et la fondation Danielle Mitterrand sur des eaux en bouteille et du robinet révèlent la présence de plusieurs molécules. Les concentrations retrouvées sont infimes et ces résultats ne signalent pas un danger pour la santé des consommateurs. Mais ils montrent que les ressources en eau, même les plus protégées, ne sont pas exemptes de pollutions.
Des traces de pesticides, de médicaments ou de perturbateurs endocriniens ont été détectées dans 12 eaux en bouteilles sur les 50 testées, et dans 8 des 10 prélèvements d’eau potable analysés. C’est ce que révèle l’enquête présentée le 25 mars par 60 millions de consommateurs et la Fondation Danielle Mitterrand. Ces résultats ne mettent pourtant pas en cause la potabilité de ces eaux, car les concentrations détectées sont très faibles, en deçà des normes réglementaires, pour les substances qui en disposent.