Plan de relance : Julien Denormandie impose sa marque

04.09.2020 - 08:00
-
MR
-
Le nouveau ministre de l’Agriculture dévoile, avec le volet agricole du Plan de relance, sa « vision » de la politique agricole qu’il veut mener d’ici la fin de son mandat. Tirant les conclusions de la période du confinement qui avait chamboulé les filières agricoles, Julien Denormandie veut se réorienter vers la « souveraineté alimentaire et agricole » et l’augmentation de la consommation de « produits frais ». Doté d’un milliard d’euros issus uniquement de fonds supplémentaires (dont ceux du plan de relance européen), ce plan est marqué par un fort accent mis sur les circuits courts, qui rappelle le passage par la Rue de Varenne de Michel Barnier (UMP) et son plan circuits courts en 2009. Le plan inclut aussi de vraies nouveautés comme le crédit d’impôt HVE (70-80 M€), la prime à la conversion des agroéquipements (135 M€) ou le financement du bilan carbone pour les jeunes installés.

Comme annoncé, le volet « Transition agricole, alimentation et forêt » du plan de relance sera doté de 1,2 Mrd€ sur deux ans, dont 200 M€ consacrés aux filières bois et forêt. Présenté par le ministre de l’Agriculture le 3 septembre, ce volet agricole du plan provient uniquement de « fonds additionnels » (incluant le plan de relance européen) et ne reprend pas les budgets déjà programmés de la Pac ou des comptes de l’État : « Ça ne sera que du plus », a assuré Julien Denormandie.

Mots-clés